«

»

Ιούλ 30

Για όσους γνωρίζουν γαλλικά κι όχι μόνο: Ποια είναι η επιτροπή Valmy

Η επιτροπή είναι μια ομάδα Γάλλων αγωνιστών που από το 2005 μάχονται υπέρ μιας Ευρώπης των λαών και σεβασμού των κυρίαρχων Εθνών.

Ενάντια στη λυσσαλέα προσπάθεια των φασιστικών στοιχείων που μάχονται με όλα τα μέσα, (με το χρήμα που διαθέτουν, με τα δάνεια προς τα Κράτη, με τη λήθη απέναντι στην πραγματικότητα της Ιστορίας, την οποία ζητούν να απαλείψουν), να πετύχουν την αφομοίωση των εθνών και των λαών από την ΝΕΑ ΤΑΞΗ ΠΡΑΓΜΑΤΩΝ. Τον απόλυτο μονόδρομο του οδοστρωτήρα που πρόκειται να μας λιώσει όλους όσους αντιστέκονται αν δεν ενωθούμε.

Αυτό περίπου είναι όπως καταγράφεται πιο κάτω, στα γαλλικά η αγωνιζόμενη ακτιβιστικού τύπου, επιτροπή της ομάδας Valmy.

Αναγνώστε την:

Ο λογότυπος της Επιτροπής

UNE ORGANISATION METHODIQUEMENT OCCULTEE ET CENSUREE :

LE COMITE VALMY

POUR UNE EUROPE DES PEUPLES ET NATIONS SOUVERAINES

vendredi 10 mars 2017, par Comité Valmy

Les fondateurs du Comité Valmy sont souvent issus du Comité pour une Autre Europe, créé en 1991 afin de militer pour le NON au référendum de 1992 sur le traité de Maastricht et qui déjà était pluraliste.
Aprés la courte victoire du oui (51, 05%), certains animateurs du comité, notamment Yvon Grinda et Claude Beaulieu dans les Alpes Maritimes, ainsi que Michel Lafarge à Toulouse, ont créé une nouvelle structure à vocation nationale : Le Comité pour une Europe des Peuples et Nations Souveraines, qui en 1998 est devenu le Comité Valmy. Il rassemble des militants et des personnalités de diverses sensibilités de l’»Arc républicain» : communistes, comme Claude Beaulieu, Francis Crémieux (journaliste aujourd’hui décédé), Pierre Lévy, Directeur de la Lettre de BRN, Jean Lévy (CGT) ; des gaullistes tels Gilles Bachelier, François Lardeau, Yvonne Bollmann, de l’Académie du gaullisme, ou Jean Narquin, ancien résistant FTP et ex-Député RPR (aujourd’hui décédé) ; des républicains progressistes comme André Bellon, ancien Député PS et ex-Président de la Commission des Affaires Etrangères, Alexandre Dorna, universitaire, Jean Claude Ramos, ancien député socialiste, etc…

Voir en ligne : Propositions du Comité Valmy

Le Comité Valmy est une organisation républicaine, laïque et progressiste. Sa démarche stratégique et ses objectifs sont également patriotiques, internationalistes et anti-impérialistes.

Son origine se situe dans le combat républicain et pluraliste mené contre la ratification du Traité de Maastricht. Il rassemble des militants issus de différentes sensibilités de l’arc républicain et notamment des gaullistes, des communistes, des chevènementistes, des socialistes, des radicaux, des écologistes, d’autres républicains et, d’une manière générale, des militants hostiles à la mondialisation, au néolibéralisme et à l’Europe supranationale qui en découle. Ce rassemblement est facilité par l’approbation commune d’un texte fondateur : le Manifeste Républicain ; il est renforcé par un travail de réflexion politique et stratégique permanent ainsi que par une action militante régulière.

Le Comité Valmy considère que la nation, aujourd’hui, n’est pas historiquement dépassée, que la vie politique internationale de ces dernières années a même démontré bien au contraire, que l’Etat-Nation restait face à la mondialisation, un rempart nécessaire à la vie démocratique et citoyenne. De plus, à notre époque la nation est dévenue un obstacle pour la bourgeoisie financière et face à la globalisation capitaliste. Clinton au pouvoir affirmait que dans le monde il n’y avait de place que pour une seule nation, celle des états-unis. En France nous estimons que le peuple et la nation forment une entité indivisible, irréductible. Nous parlons de peuple-nation. L’état-nation républicain demeure aussi un instrument encore irremplaçable dans le développement du combat pour la paix dans le monde, face à la menace américaine et aux partisans occidentalistes vassalisés, d’un monde unipolaire menant au choc des civilisations.

Le Comité Valmy est hostile à toute « constitution » européenne supranationale. Par exemple, une Europe fédérale majoritairement pro-américaine et inféodée à l’OTAN aurait rendu impossible le rôle que la France, approuvée par tous les peuples du monde, a tenu à l’ONU, en faveur d’un monde multipolaire et contre la guerre coloniale et d’agression américaine contre le peuple irakien.

Le Comité Valmy observe que non seulement l’Europe fédérale détruirait à court terme la France en tant que Nation, mais qu’elle se traduirait aussi par l’élimination de la République une, indivisible et laïque. Cette Europe néo-libérale poursuivrait la remise en cause de plus d’un siècle de conquêtes sociales et démocratiques.

La volonté acharnée des euro-intégristes de constituer, à marche forcée, une Europe fédérale des régions, exprime en effet une volonté délibérée d’éliminer la République française, son unité et ses principes. (laïcité, justice sociale, égalité et refus du communautarisme, souveraineté populaire et nationale…). Prétendant rendre leur « construction européenne » irréversible, ils s’opposent de manière totalitaire au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et à la démocratie.

Generale De Gaul

Conséquence et instrument de la mondialisation, une Europe supranationale dans le contexte historique actuel, ne peut être que néolibérale, une construction atlantiste, impérialiste et totalitaire, communautariste, anti-laïque, belliciste et hostile aux peuples. Le Comité Valmy est favorable à des alliances entre nations libres et peuples souverains, dépassant le cadre de l’Europe. Il s’est prononcé au départ en faveur d’une réflexion démocratique et populaire, sur la pertinence ou non d’un projet d’Europe confédérale, réflexion qui n’a jamais eu lieu. Aujourd’hui, nous considérons que l’Union européenne est intrinsèquement perverse et devenue historiquement inamendable.

Elle ne sera jamais ni sociale ni démocratique car elle est la dictature du capitalisme financier, mondialisé et de plus en plus barbare. La vie démontre et confirme depuis la libération, que cette démarche d’intégration euro- atlantique conduit par étapes à la catastrophe que nous expérimentons au fil du temps, avec une brutalité toujours plus grande. Le peuple de France comme chaque autre peuple d’Europe, doit reconquérir son droit à disposer de lui-même et se libérer de ce carcan.

Pour participer à la construction en France d’une alternative politique réaliste, le Comité Valmy souligne que le caractère crucial de la situation actuelle, appelle à s’inspirer de la Résistance patriotique progressiste et antifasciste, ainsi que de l’esprit du programme républicain, patriotique, progressiste et démocratique du Conseil National de la Résistance, véritable projet de compromis historique.

Σ.γ.: Σκοπός της επιτροπής είναι να εμπνεύσει την πατριωτική αντίσταση στους λαούς ενάντια στον φασιστικό οδοστρωτήρα της Παγκοσμιοποίησης. Αμήν

Αφήστε μια απάντηση

Η ηλ. διεύθυνσή σας δεν δημοσιεύεται. Τα υποχρεωτικά πεδία σημειώνονται με *

Επιτρέπονται τα εξής στοιχεία και ιδιότητες HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>